Oulan_Bator__44_

   Bien qu'Ulaan Baatar soit la capitale la plus froide du monde et que son architecture bétonnée rappelle sans nul doute le passage des soviétiques, il s'agit pourtant d'un sacré repere de routards. Et pour cause, il s'agit de la seule grande ville d'un pays sauvage et desert, dont la population est encore nomade a 50 %. Et puis située a mi-distance entre deux géants, la Chine et la Russie, elle représente une étape importante sur la ligne du Transmongolien et constitue le point de départ de toutes les expéditions dans la campagne mongole ! Grace a ses guesthouses, nous avons rencontré des personnes fabuleuses ; des voyageurs de tous pays, chacun avec un projet différent, et avec qui nous avons passé de supers moments. Nous ne sommes pas les seuls a avoir des projets un peu fous... Nous avons notamment sympatisé avec Jennifer, une jeune francaise dont le projet, suivies par plusieurs écoles francaises, est de relier Paris a Singapour en allant a la rencontre des ecoliers et instituteurs des pays qu'elle traverse. Jennifer fera d'ailleurs parti de notre équipage pour notre aventure dans l'ouest de la Mongolie.

Oulan_Bator__46_

   Le dimanche, nous avons eu la chance d'avoir une messe catholique a la cathédrale - l'une des 3 uniques paroisses du pays. Il faut d'ailleurs dire que l'Eglise de Mongolie est la plus jeune du monde. A la sortie, nous discutons avec quelques personnes et nous rencontrons Monsieur l'ambassadeur de France, puis Henri, ancien prof de maths qui a décidé de venir s'installer ici pour aider l'Eglise de Mongolie. Nous avons passé la journée ensemble et il nous a appris beaucoup de choses sur la vie en Mongolie et le soir, nous a fait découvrir un quartier pauvre de la ville. Il n'y a rien a voir avec le centre-ville "commercial" de UB (Ulaan baatar) ou les voitures subissent les embouteillages des heures de pointe dans un concert de klaxons et de sifflets de policiers...

Oulan_Bator__30_   Oulan_Bator__10_

   Non, bien au contraire, les quartiers pauvres situés en périphérie sont composés de patés de maisons en bois et de yourtes, reliées entre elles par des chemins de terre. On retrouve des allures de bidonvilles. Il n'y a pas d'eau courante donc les gens viennent s'approvisionner au point d'eau du quartier, se laver dans les douches publiques etc. Nous étions d'ailleurs étonnés de constater que beaucoup de citadins vivent dans des yourtes alors que le froid hivernal atteint des températures terriblement basses. Henri nous a introduit a une famille mongole qui nous a invité dans sa yourte pour prendre le "Tsa", boisson typique du pays ; il s'agit d'un thé au lait salé, pas mauvais du tout d'ailleurs... La yourte est chauffée par un poele qui marche généralement au charbon, ce qui cause cet espece de nuage de fumée jaunatre qui flotte au dessus de la ville.

Oulan_Bator

   Dans ce pays situé entre la Chine et la Mongolie, la religion principale est le bouddhisme tibétain melangé aux croyances et rites chamanistes. Le principal temple de UB, Gandan Khiid, est le plus grand du pays : il abrite une statue du Buddha de plus de 26 m de haut (c'est gigantesque). Les mongols, jeunes et vieux, viennent y tourner les moulins a priere et faire des offrandes pour s'attirer la grace des Dieux. Nous croisons des moines, de tout age dont la tenue rouge vive rappelle celle du Dalai-Lama.

Oulan_Bator__22_

   Autre place d'interet de UB : le Naaraan Tuul (marché noir)... Nous étions prévenus qu'il s'agissait d'un endroit mal fréquenté ou pullulent pickpockets et autres personnes malhonnetes qui n'hésitent pas a utiliser un cutter pour faire les poches des gens (au sens propre comme au figuré). Mais l'endroit vaut vraiment le déplacement, surtout qu'on y trouve tout ce que l'on cherche. Il nous faut acheter des affaires pour nous protéger contre le froid, alors c'est parti !!!

Oulan_Bator__50_

   On ne nous avait pas menti... Les voleurs sont partout ! De temps en temps nous sentons une main dans notre poche, des gens nous suivent, on se fait bousculer... C'est le jeu ! Heureusement nous n'avions rien emmené de précieux sur nous. Matthieu et moi trouvions ca plutot amusant, pas Jennifer... Inutile de vous dire qu'on en rajoutait une couche pour la faire baliser un peu plus... Quelques heures plus tard, nous voila sortis, la faim au ventre, pour avaler un repas dans un de ces boui-bouis mongols ou ils servent surtout des plats a base de mouton. Bon et pas cher... ca nous rappelle les pays d'Asie du Sud-Est...

   Un soir, nous avons pu assister a une représentation de danses et chants traditionnels. Le plus impressionnant etait ces chants diphoniques - des sons tres particuliers que les chanteurs sortent du fond de leur gorge et accompagnés par des instruments traditionnels.

Oulan_Bator__33_

   D'ailleurs, en parlant de sons étranges, on ne peut que dire que la langue mongole est tres particuliere... Au début, les gens nous parlaient en prononcant des trucs du genre : "sdfskr dfgamhfr" ou "sdtschrkixznwre" ; nous étions persuadés qu'ils étaient dislexiques ou qu'ils avaient un probleme de prononciation... Mais non ! C'est bien leur langue. A croire qu'ils ont oublié d'y mettre de voyelles !

Oulan_Bator__37_